Catégories
Uncategorized

Le Tchad censure Internet et pointe vers des « messages haineux »

(Agence Ecofin) – Au Tchad, une mesure gouvernementale vient de restreindre Internet, dans le but d’en finir  » aux messages de haine et de division Mesure provisoire, selon le ministre des Communications.

Les internautes tchadiens sont à nouveau confrontés à la censure sur Internet. Le gouvernement a pris  » cette mesure temporaire « se tenir debout « Diffusion de messages d’incitation à la haine et à la division »Le ministre des Communications Mahamat Zene Cherif a déclaréAFP.

La publication d’une vidéo montrant un officier tchadien tirant d’un point sur deux mécaniciens lors d’une dispute a motivé la décision.

La tragédie survenue le 14 juillet a provoqué une montée des tensions ethniques dans le pays, les internautes tchadiens n’ont pas été privés de l’occasion de condamner le manque de justice et les abus de la communauté zaghawa, dont ils sont originaires. officier heureux officier et président Idriss Déby.

 » WhatsApp et VPN n’ont pas été créés pour s’insulter mutuellement, verser des larmes de tissu national ou critiquer des groupes ethniques «Il attendait le président lors de la fête de Tabaski le 31 juillet, pointant du doigt l’abus des réseaux sociaux.

Au milieu du «covid-19», où Internet s’est avéré être une arme décisive dans diverses stratégies de réponse à une pandémie, le gouvernement tchadien ne se soucie manifestement pas des conséquences de cette restriction sur Internet.

Il est ironique que le peuple tchadien, en tant qu’architecte, ait connu son propre malheur. Ce n’est pas « Je n’ai pas appris de leçon « , A déclaré le porte-parole du parti au pouvoir, Jean-Bernard Padaré, rappelant implicitement la mesure d’interdiction d’internet qui a frappé les Tchadiens entre mars 2018 et juillet 2019.

Stéphane Alidjinou