Catégories
Uncategorized

Revue VPN Surfshark PCMag

L’une de nos principales préoccupations lors de l’examen d’un VPN est le type de valeur qu’il offre. Obtenez-vous beaucoup pour ce que vous payez ou recevez-vous moins que la concurrence? Surfshark a un certain nombre de fonctionnalités de confidentialité supplémentaires et prend la décision inhabituelle de fixer des limites sur le nombre d’appareils pouvant utiliser un seul compte, ce qui en fait une excellente valeur – même si le prix de la recherche est un peu élevé. L’entreprise mérite également le mérite des efforts qu’elle déploie pour améliorer la transparence.

Qu’est-ce qu’un VPN?

Lorsque vous activez le VPN, il crée un tunnel crypté entre votre ordinateur et le serveur géré par la société VPN. Si vous divisez tout votre trafic Web à travers ce tunnel, votre trafic apparaît comme s’il provenait d’un serveur VPN, pas d’un ordinateur – cachant ainsi votre adresse IP. Cela rend beaucoup plus difficile pour les espions, les annonceurs et votre FAI de suivre vos activités en ligne. Ce dernier est important car ils peuvent désormais gagner vos données anonymes pour gagner de l’argent.

Bien que les VPN soient un outil puissant, ils ne peuvent pas résoudre tous vos problèmes de confidentialité et de sécurité. Le réseau Tor offre un meilleur anonymat et vous avez d’autres menaces à craindre, alors utilisez un antivirus, une authentification à deux facteurs et un gestionnaire de mots de passe.

Prix ​​et caractéristiques

Surfshark coûte actuellement 11,95 $ par mois, 71,88 $ chaque année ou 47,76 $ tous les deux ans. C’est une forte réduction, mais ce n’est pas trop inhabituel sur le marché VPN. Je vous recommande de commencer avec l’abonnement le plus court possible pour vous assurer qu’il fonctionne pour vous, puis de passer à des conditions d’abonnement plus longues si vous décidez que vous aimez le service.

Je ne compare que les frais mensuels complets dans mes critiques, et Surfshark est du bon côté. Le prix moyen de l’un des VPN les mieux notés de PCMag est de 10,10 $ par mois. Avec 11,95 $ par mois, Surfshark coûte le même prix que NordVPN (qui coûte cher) et est bien plus que les 5,54 $ par mois que Mullvad recherche.

S’il est trop riche en sang pour vous, vous devez considérer un certain nombre de VPN bon marché et même quelques précieux VPN gratuits. ProtonVPN s’inscrit dans les deux catégories, et est particulièrement remarquable car il s’agit de l’un des VPN gratuits qui n’a pas de limite de données.

Capture d'écran de Surfshark connecté à un serveur VPN.

Bien que cher, Surfshark offre un excellent rapport qualité / prix. Tout d’abord, il vous permet d’utiliser un nombre illimité d’appareils sur un seul compte, tandis que la plupart des entreprises vous déconnectent après seulement cinq connexions simultanées. CyberGhost propose sept connexions prêtes à l’emploi et ExpressVPN un 10 encore plus généreux, mais vous ne pouvez pas les battre indéfiniment. Avira Phantom VPN, Encrypt.me VPN, Ghostery Midnight et Windscribe VPN sont les seuls VPN qui ne restreignent pas les connexions simultanées.

Surfshark active le P2P et BitTorrent via VPN sur des serveurs spécifiques, et CleanWeb permet également le blocage des publicités. Ses véritables avantages, cependant, sont les rares fonctionnalités qu’il offre. Une telle fonctionnalité est Whitelister, un outil de tunneling partagé qui dirige le trafic vers des applications ou des sites Web en dehors du tunnel VPN. L’activation des sites en liste blanche est intelligente car certains sites bloquent l’accès via VPN. Cela peut aller des sites de streaming vidéo aux banques. La solution de Surfshark est très soignée, surpassant la plupart des concurrents.

Une autre fonctionnalité inhabituelle est Multihop, qui crée une connexion VPN au serveur, puis redirige votre trafic vers un autre serveur VPN pour une sécurité encore plus grande. Peu de concurrents proposent cette fonctionnalité, qui échange la confidentialité améliorée contre la vitesse. Multihop et Whitelister sont des outils puissants, et bien que vous ne puissiez pas les utiliser tous les jours (ou jamais), ils aident à justifier le prix élevé de Surfshark. Plus d’informations sur ces fonctionnalités ci-dessous.

Une caractéristique rare que Surfshark possède actuellement non l’offre est l’accès à la Torah via VPN qui est disponible via NordVPN et ProtonVPN. De manière significative, ProtonVPN offre à la fois un multiplexage et un tunnel fractionné.

De nombreuses sociétés VPN vous permettent d’acheter des modules complémentaires pour votre abonnement de base. TorGuard, par exemple, a un à la carte option pour le nombre de connexions simultanées que vous souhaitez. NordVPN et d’autres offrent des adresses IP statiques privées qui sont utiles lorsque votre connexion VPN est bloquée. Surfshark inclut des adresses IP statiques dans l’abonnement, mais vous devez les partager avec d’autres utilisateurs sur le même serveur.

Capture d'écran montrant les emplacements IP statiques disponibles.

Protocoles VPN

Il existe de nombreuses façons différentes de créer une connexion VPN. Mon option préférée est OpenVPN, qui a une réputation de vitesse et de fiabilité. Plus important encore, il s’agit d’une option open source, ce qui signifie que son code est disponible pour enquêter sur les vulnérabilités potentielles. Surfshark propose OpenVPN dans ses applications Android, iOS, Linux et Windows. L’excellent protocole IKEv2 est également disponible sur toutes les plateformes et est la valeur par défaut pour macOS.

Bien qu’OpenVPN soit le premier pilier de la technologie VPN actuellement, WireGuard semble être l’avenir de tous les VPN. Il s’agit toujours d’une technologie open source expérimentale, et elle n’avait pas encore le même niveau de contrôle qu’OpenVPN, mais elle m’a impressionné lorsque je l’ai essayée. De manière significative, NordVPN a commencé à introduire WireGuard sur ses clients Windows, Mac, Android et iOS.

Serveurs et emplacements de serveur

La répartition géographique est importante car le choix de nombreux emplacements dans le monde signifie que vous êtes plus susceptible de le trouver près de chez vous ou partout où vous voyagez, et offre de nombreuses opportunités pour découvrir l’emplacement. Surfshark couvre 64 pays avec ses serveurs, ce qui est supérieur à la moyenne. ExpressVPN gère un package à partir de 94 pays énormes, et CyberGhost est proche de 90 pays.

Surfshark offre une couverture supérieure à la moyenne en Amérique du Sud et en Afrique, et les deux régions sont souvent négligées par d’autres sociétés. Surfshark propose également des serveurs dans des pays ayant des politiques Internet répressives, notamment en Chine, en Russie, en Turquie et au Vietnam. Les concurrents suivraient bien l’exemple de Surfshark.

Une liste de VPN Surfshark, qui montre quels serveurs sont virtuels.

Certains VPN utilisent des serveurs dits virtuels. Il s’agit de serveurs définis par logiciel, ce qui signifie qu’un serveur matériel peut héberger plusieurs serveurs virtuels. Cette technologie permet aux entreprises d’ajouter rapidement des serveurs pour répondre à la demande ou de configurer un serveur pour qu’il apparaisse dans un pays où l’entreprise ne peut garantir la sécurité de son matériel alors qu’il est réellement hébergé dans un endroit plus sûr. En général, je n’ai aucun problème avec les serveurs virtuels, mais je pense que les entreprises doivent être transparentes dans les serveurs virtuels et garantir le bon emplacement du serveur. Surfshark marque clairement ses quatre sites virtuels (Albanie, Chili, Costa Rica et Slovénie), tous situés sur des machines aux Pays-Bas.

En termes de nombre total de serveurs, Surfshark propose 1 724 serveurs au total, ce qui place sa flotte de serveurs dans le haut de gamme. CyberGhost et NordVPN dirigent l’industrie avec respectivement 5 900 et 5 300 serveurs. ExpressVPN, Hotspot Shield VPN, accès Internet privé via Internet et TorGuard VPN ont plus de 3000 serveurs. Il est important de garder à l’esprit que plus de serveurs ne signifient pas toujours de meilleures performances et que le nombre total de serveurs fait partie du nombre d’abonnés desservis par une entreprise.

Votre vie privée avec Surfshark

L’utilisation d’un VPN nécessite une grande confiance, car lorsqu’un VPN est lancé, l’entreprise a autant d’informations sur vos activités réseau que votre FAI. Si un fournisseur de VPN voulait espionner votre trafic, encaisser votre activité ou remettre vos informations personnelles à la police, cela pourrait très facilement. C’est pourquoi il est important de comprendre la politique de confidentialité de l’entreprise et le cadre juridique dans lequel elle opère.

Dans l’ensemble, Surfshark semble bien protéger la confidentialité des utilisateurs. En ce sens, la sécurité ne fonctionne qu’avec confiance. Si vous sentez que vous ne pouvez pas faire confiance à l’entreprise, regardez ailleurs.

Je suis heureux de voir que Surfshark a révisé sa politique de confidentialité et ses conditions d’utilisation pour être plus lisibles, avec des passages expliquant les concepts en anglais simple. TunnelBear a une approche similaire et d’autres sociétés pourraient bien l’imiter.

Dans ses documents de politique, Surfshark souligne qu’il n’enregistre pas les adresses IP, l’historique de navigation, l’utilisation de la bande passante, le trafic réseau ou même les horodatages de connexion. C’est exactement ce que vous voulez entendre d’une société VPN. Je doute que l’entreprise soit en partie capable de fournir ce niveau d’anonymat car elle ne fixe pas de limites sur le nombre d’appareils ou de connexions, elle n’a donc pas besoin de surveiller attentivement ses utilisateurs.

La société recueille certaines informations, notamment des analyses agrégées, ainsi que des informations sur les comptes et l’historique de facturation. La société note également qu’elle reçoit des identifiants publicitaires de tiers, citant Google Play à titre d’exemple. Ce sont des identifiants que vous pouvez réinitialiser vous-même et qui sont utilisés à la place des identifiants immuables comme l’IMEI de votre téléphone. Un représentant de Surfshark m’a expliqué que ces numéros personnels sont utilisés pour déterminer si les entreprises diffusent des publicités. L’application ne contient aucune annonce. J’apprécie la publication dans sa documentation, mais Surfshark devrait mieux contextualiser la façon dont ces cartes d’identité sont utilisées.

Les représentants de l’entreprise m’ont dit qu’il s’agit d’une organisation très décentralisée, avec des bureaux à Chypre, en Allemagne, au Royaume-Uni et des employés distants en Chine, en Finlande, en Inde, en Lituanie, aux Pays-Bas, aux Philippines, en Ukraine et aux États-Unis. Merci pour cette transparence de l’entreprise.

Surfshark dit qu’il s’appuie sur « des centres de données tiers fiables ». Un représentant m’a dit que l’entreprise passe à des serveurs RAM uniquement, ce qui empêcherait la restauration des informations si le serveur était supprimé de force. En avril 2020, Surfshark rapporte que 70% de ses serveurs ont été déplacés vers la RAM seule, et la société prévoit qu’elle achèvera la migration d’ici juin de la même année. Plusieurs sociétés, comme ExpressVPN, ont depuis longtemps modifié ce changement.

La société a un Canary en direct sur son site Web qui est également un rapport de transparence. La plupart des canaris avec mandats sont une seule ligne qui, une fois supprimée, indique subtilement que la société a reçu une lettre de sécurité nationale ou une demande similaire, ce qui empêcherait Surfshark de révéler l’existence de la lettre. Comme le canari proverbial dans la mine de charbon, si Surfshark supprime le site, quelque chose de grave se produit. Ce site diffère légèrement en ce qu’il rend compte du nombre de demandes d’informations reçues par l’entreprise. Si les forces de l’ordre sont contactées pour obtenir des informations, la société indique qu’elle ne sera pas en mesure d’identifier un utilisateur individuel.

De nombreuses sociétés VPN ont commencé à commander des audits tiers pour vérifier les déclarations de confidentialité et de sécurité des clients. Surfshark a commandé une de ces révisions de ses modules complémentaires pour Firefox et Chrome en 2018, ce qui a valu un examen éblouissant aux auditeurs de Cure53. Bien que tester des plugins soit certainement utile, je ne pense pas que cela va assez loin pour évaluer les pratiques de confidentialité d’une entreprise, ainsi que la sécurité et l’efficacité de son produit VPN principal. Nous espérons que les futurs audits fourniront cette garantie. La société a annoncé qu’elle annoncerait un nouvel audit dans le courant de 2020. TunnelBear, en revanche, s’est engagé à effectuer des audits annuels de son service.

Mains avec un poing de surf

Dans cette revue, j’ai testé Surfshark sur le bureau Intel NUC Kit NUC8i7BEH (Bean Canyon) avec la dernière version de Windows 10. Sur Windows, Surfshark propose une petite application élégante de couleur plate et une conception intelligente qui se développe et se contracte pour afficher plus ou moins d’informations . Il semble que vous vous attendiez à ce qu’une application moderne ressemble. J’aime particulièrement le fait qu’il dispose d’un moyen clair et évident de se connecter immédiatement à Internet et vous permet de sélectionner des serveurs spécifiques, pas seulement des pays entiers. Ce n’est pas aussi convivial que TunnelBear, mais c’est très propre dans la façon dont il y a les meilleures applications mobiles. En fait, c’est un peu comme une application mobile flottant sur un bureau Windows.

Vous pouvez sélectionner un serveur au niveau de l’État ou de la ville et voir le téléchargement sur ce serveur. Vous pouvez également avoir un endroit préféré pour une utilisation future. Il ne semble pas possible de choisir entre des serveurs individuels au même emplacement – une fonctionnalité avancée qui peut être utile si vous rencontrez des problèmes avec des sites et des services spécifiques.

Capture d'écran de SurfsharkVPN, montrant la fonction blanche

Surfshark offre un nombre surprenant de fonctionnalités avancées, telles que le tunneling fractionné appelé Whitelister, comme mentionné ci-dessus. Cet outil vous permet de spécifier quels sites et applications doivent être routés en dehors du tunnel VPN en ajoutant des URL ou des applications à la liste. Tout sur la liste blanche VPN ne ralentira pas ou ne sera pas bloqué si le site ou le service bloque les utilisateurs VPN. Il ne sera pas non plus chiffré. Il s’agit d’un outil pratique si vous avez des tâches à faible bande passante qui nécessitent une bande passante, telles que des vidéos en streaming ou des sites critiques qui bloquent l’utilisation de VPN, tels que certaines banques.

Une sorte de contraste avec Whitelister est Multihop, qui fait exactement ce qu’il dit sur la carrosserie. Vous pouvez faire passer votre connexion VPN via plusieurs serveurs VPN au lieu d’un seul. Cela masque davantage vos activités réseau, même sur des parties de l’infrastructure de Surfshark, un peu comme un réseau Tor très simplifié. L’inconvénient est que vous subirez encore plus de retards et des vitesses de transfert et de téléchargement réduites. Désolé, vous ne pouvez pas choisir arbitrairement deux emplacements. Malgré cela, c’est une fonctionnalité rare qui me fait plaisir qu’elle soit incluse dans l’application.

Une capture d'écran de Surfshark, montrant les options multi-sauts.

Il convient également de noter le mode Camouflage, qui obscurcit votre trafic VPN avec le trafic Web HTTPS normal. D’autres VPN incluent cette fonctionnalité sous différents noms (par exemple, TunnelBear s’appelle GhostBear), et est particulièrement utile si vous êtes dans une région qui bloque l’utilisation des VPN.

Le problème avec les VPN est qu’ils peuvent divulguer vos informations DNS ou votre adresse IP. Lors des tests, j’ai découvert que Surfshark avait réussi à masquer mes vraies informations IP et FAI. À l’aide d’un outil de test de fuite DNS, j’ai confirmé que Surfshark n’avait pas publié de demandes DNS à mon FAI, au moins sur le serveur que j’utilisais.

Surfshark et Netflix

Selon l’endroit où vous vivez, les services de streaming vidéo comme Netflix peuvent vous proposer différents contenus. Avec un VPN, vous pouvez tromper votre emplacement en sautant sur un emplacement VPN distant pour accéder à du contenu qui n’est pas disponible à la maison. Pour cette raison, Netflix bloque agressivement l’utilisation des VPN.

Heureusement, cela ne devrait pas être un problème avec Surfshark. Je n’ai eu aucun problème de streaming depuis Netflix lorsque j’étais connecté au serveur VPN américain. Notez que Netflix est verrouillé dans un jeu de chat et de souris avec les sociétés VPN. Un service qui fonctionne aujourd’hui peut ne pas fonctionner demain.

Derrière le VPN

Pour se démarquer sur un marché de plus en plus encombré, plusieurs sociétés VPN ont commencé à ajouter des fonctionnalités supplémentaires à leurs produits en dehors de la protection VPN. Par exemple, TunnelBear dispose d’un gestionnaire de mots de passe autonome appelé Remembear et d’un module complémentaire de navigateur qui bloque une annonce à thème avec un ours. VPN Hotspot Shield est peut-être le meilleur exemple. Inscrivez-vous et vous recevrez un compte Pango qui vous connectera à une gamme de produits de confidentialité et de sécurité inclus dans l’abonnement. ProtonVPN et TorGuard ont tous deux des services de messagerie cryptés: ProtonMail et Private-Mail.

Surfshark a développé plusieurs outils de confidentialité qui vont au-delà de la protection VPN: un service DNS personnalisé qui fournit une confidentialité supplémentaire appelée Smart DNS; un bloqueur de publicités appelé CleanWeb; HackLock, qui vous avertit que vos comptes sont à risque, tout comme HaveIBeenPwned; et un outil de recherche organique respectueux de la vie privée appelé BlindSearch. Notez que HackLock et BlindSearch nécessitent un supplément de 0,99 $ par mois. C’est un bon début, mais pas particulièrement convaincant compte tenu du coût élevé du service de base.

Vitesse et performances

Lorsque vous activez le VPN, vous ajoutez plus d’appareils et de distances physiques à votre connexion Internet, ce qui entraîne une dégradation des performances. Pour avoir une idée de cette dégradation, je calcule la variation en pourcentage entre une série de tests qui fonctionnent avec un VPN et ceux sans, en utilisant l’outil Ookla Speedtest. Pour lire le non-sens sur la façon dont nous testons les VPN, assurez-vous de lire la fonctionnalité intitulée Comment nous testons les VPN. (Notez que Ookla appartient à Ziff Davis, qui possède également PCMag.)

Lors de mes tests, j’ai constaté que Surfshark n’a réduit les résultats du test de taux de transfert que de 4,5% par rapport à la ligne de base, ce qui est le meilleur résultat que j’ai vu jusqu’à présent pour ce test. Le service a également été remarquablement bon pour les tests de retard et de ramassage, atteignant juste en dessous du meilleur score dans les deux. Cela a réduit les résultats des tests de vitesse de téléchargement de 28,3% et augmenté la latence de seulement 35,3%.

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir comment Surfshark se compare aux neuf meilleurs interprètes parmi les quelque 40 services que nous avons testés.

Graphique montrant les VPN les plus rapides.

Veuillez noter que mes résultats sont venus en utilisant ce VPN à une heure et un lieu spécifiques. Vos résultats varieront certainement, mais cette méthode me permet de faire une comparaison entre les services tout en contrôlant les variables. Mes tests ont montré que, pour l’instant, Hotspot Shield VPN est le service VPN le plus rapide du marché, mais Surfshark est proche. En conséquence, la vitesse elle-même ne devrait jamais être une préoccupation majeure lors de l’achat d’un VPN.

Surfshark sur d’autres plateformes

Surfshark a des applications clientes Android VPN, iOS VPN, macOS VPN et Windows VPN. La société propose également une application FireTV, ce qui est un peu rare. Il existe des navigateurs Surfshark pour les navigateurs Chrome et Firefox. Gardez à l’esprit que les plug-ins de navigateur VPN trichent votre position, mais ils chiffrent généralement votre trafic via TLS au lieu de protocoles VPN comme OpenVPN.

La société propose sa propre résolution DNS personnalisée pour Xbox et PlayStation, mais ne propose pas d’applications pour ces plates-formes. Il fournit également des instructions pour utiliser Surfshark sous Linux et pour configurer un routeur pour utiliser Surfshark.

Surf sûr et rapide

Nous recevons beaucoup de nouveaux services VPN chaque année, et la plupart d’entre eux sont petits et discrets ou effrayants et potentiellement dangereux. C’est un plaisir de voir un nouveau service VPN qui a tant de droits. Surfshark a une politique généreuse d’appareil illimitée, vous permettant de connecter autant d’appareils que vous le souhaitez. En plus de la protection VPN fournie par d’excellentes applications de bureau, il fournit également des fonctionnalités rares telles que le tunnelage partagé et le VPN multi-sauts. Surfshark possède également certains des meilleurs résultats de tests rapides que nous avons vus cette année. L’entreprise a également travaillé à améliorer sa transparence et à réviser ses politiques de confidentialité. Dans l’ensemble, c’est un excellent produit.

Surfshark a des inconvénients. C’est cher et nous aimerions voir ses révisions devenir plus complètes, allant au-delà des modules complémentaires du navigateur. Nous voulons également voir comment l’entreprise complète les améliorations de sécurité de ses serveurs. C’est déjà un produit puissant, et juste un cheveu derrière les gagnants du choix de ProtonVPN et TunnelBear Editor.

Surfshark VPN

Les meilleurs types de VPN

Lectures complémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.