Catégories
Uncategorized

Philippines: le typhon Ambo (Vongfong) – Bulletin d’information – Philippines


La situation

Selon la Philippines Atmospheric Geophysical and Astronomical Services Administration (PAGASA) à 04h00 heure locale le 14 mai 2020, le typhon Vongfong se trouve à environ 230 kilomètres à l’est du Catarman, dans le nord de Samar, se déplaçant vers l’ouest à 15 km / h. En entrant dans la zone de responsabilité des Philippines (PAR), il a été nommé localement «Typhoon Ambo». PAGASA rapporte que le typhon Ambo a des vents maximums soutenus de 150 km / h près du centre et des rafales allant jusqu’à 185 km / h. Il s’est rapidement intensifié, passant d’une violente tempête tropicale à un typhon de catégorie 3 au cours des 12 dernières heures.

Le signal de vent tropical n ° 3 1 a été levé sur Luzon, Mindanao et les Visayas (est et nord de Samar). La trajectoire de la perturbation météorologique devrait actuellement toucher la partie nord-est du nord de la province de Samar, l’est des Visayas (région VIII) dans l’après-midi du 14 mai 2020, avant de se diriger vers la province de Sorsogon, Bicol (région V).

Des précipitations fortes à intenses sont prévues dans les provinces de Samar, les Visayas orientales (Région VIII) et à Aurora, Quezon,
Marinduque, nord de Samar, provinces de Quezon et Romblon, Bicol (région V). Des ondes de tempête entre 1,0 et 3,0 mètres peuvent également se produire dans les zones côtières. Des vents violents, des ondes de tempête et des précipitations peuvent provoquer des inondations et déclencher des glissements de terrain, faisant des victimes, ainsi que des dommages aux moyens de subsistance des cultures, au bétail, aux infrastructures et au logement.

L’Institut philippin de volcanologie et de sismologie (PHIVOLCS) a averti que les fortes pluies associées au typhon Ambo peuvent également provoquer des écoulements chargés de lahar2 et de sédiments le long des rivières qui descendent la pente du volcan Mayon dans la province d’Albay, Bicol (région V).
Mayon est considéré comme le volcan le plus actif des Philippines, sa dernière éruption ayant eu lieu en 2018. Environ 729 000 personnes (dans 350 barangays) vivent dans la zone de danger de 17 kilomètres du volcan Mayon et seraient à risque en cas d’éruption (Philippines Statistics Authority) .

Depuis le 10 mai 2020, le Conseil national de réduction et de gestion des risques de catastrophe (NDRRMC) émet des avertissements. À mesure que le système météorologique se rapproche et que davantage d’informations sur l’impact attendu deviennent disponibles, le NDRRMC commencera à diffuser des avertissements publics sur les inondations et les glissements de terrain.

On craint que le système météorologique ne cause des dommages dans les communautés de Bicol (région V) et des Visayas de Pâques (région VIII), qui ont été frappées ces dernières années notamment par le typhon Melor (2015, MDRPH020), le typhon Nock-Ten (2016, MDRPH023), la tempête tropicale Usman (2019, MDRPH030) et le typhon Kammuri (2019, MDRPH037).

Le Système mondial d’alerte et de coordination en cas de catastrophe (GDACS) a signalé que 7,1 millions de personnes pourraient être exposées
aux effets de cette perturbation météorologique (catégorie 1 ou supérieure), et a émis une cote «Alerte rouge» de 2,5
échelle de 3), prédisant un éventuel niveau «élevé» d’impact humanitaire.

Le typhon Ambo deviendra le premier cyclone tropical des Philippines en 2020 et survient à un moment où les autorités
et des organisations partenaires s’attaquent à l’épidémie de COVID-19, qui a fait 11 618 cas et 772 décès
dans le pays depuis début 2020 (ministère de la Santé). L’épidémie de COVID-19 a conduit à l’introduction
amélioration des quarantaines communautaires, de l’éloignement physique et de la limitation des déplacements dans tout le pays. Cela peut
devrait compliquer les actions nécessaires pour évacuer et soutenir les personnes touchées par les effets du typhon Ambo,
et potentiellement augmenter le risque de transmission. Il y a également des réponses en cours aux flambées de maladies
(rougeole et polio), tremblements de terre (Mindanao), typhons (Kammuri et Phanfone) et éruptions volcaniques (Taal
Volcan).



Source link