Catégories
Uncategorized

Le président Sissi met en garde contre les constructions illégales, l’impact sur 100 ans du retard dans les projets de développement


LE CAIRE – 29 août 2020: Lors de l’inauguration d’un certain nombre de projets nationaux à Alexandrie samedi par vidéoconférence, le président Abdel Fatah al-Sissi a mis en garde contre l’impact centenaire du retard dans les projets de développement et des constructions illégales omniprésentes en Égypte .

Constructions illégales

Étant donné que ces projets incluent l’axe routier de Mahmoudeya qui nécessitait l’élimination des bâtiments sans permis, le président Sissi a mis en garde contre les répercussions des constructions sur les terres agricoles et des constructions sans permis en général, les décrivant comme «une menace pour l’État égyptien».

« Les fonctionnaires qui ne sont pas en mesure d’imposer l’ordre en traitant des violations de la construction doivent démissionner. Nous n’avons pas les moyens de perdre de vastes superficies de terres agricoles à ce rythme rapide », a affirmé le président Sissi.

« Nous avons une quantité nécessaire de machines d’ingénierie qui peuvent éliminer tous les bâtiments non autorisés construits sur des terres agricoles à travers l’Égypte », a souligné le président Sissi.

Dans le même contexte, le Premier ministre Mostafa Madbouli a déclaré que jusqu’à présent, 700 000 violations de la construction ont été commises. « Seulement 10 pour cent des violations des constructions ont été réconciliées », a révélé le président Sissi en exprimant sa consternation.

Le président de l’Autorité du génie des forces armées a indiqué qu’un comité avait été formé pour examiner les permis de construction délivrés au cours des six dernières années, les conditions ayant été modifiées.

Développement

Le président et le premier ministre ont évoqué le fait que les habitants des zones en cours de développement doutent que de tels changements soient pour mieux dire que le résultat allait à l’encontre de leurs préoccupations.

« Tout retard dans l’engagement [infrastructure and public service] les projets paralyseront le développement dans 100 ans », a affirmé le président Sisi.

Le général de division al-Far a déclaré que plus de 14 700 projets avaient été réalisés par l’Autorité du génie des forces armées avec un budget qui dépasse 1 000 milliards de LE.

Le Premier ministre a présenté des chiffres sur les projets publics, qu’ils soient achevés ou en cours.

L’axe routier de Mahmoudeya inauguré samedi comprend 7 ponts et 4 ponts piétonniers.

L’exécution de la station mondiale de traitement des eaux usées, Bahr Al Baqar, dont la production quotidienne est prévue de 5,6 millions de mètres cubes, est en cours au coût de 1 milliard de dollars.

Autosuffisance en octane

Le Ministre du pétrole et des ressources minérales, Tarek al-Molla, a déclaré que la Société nationale d’affinage et de pétrochimie d’Alexandrie (ANRPC) faisait partie de la stratégie d’autosuffisance en octane de l’Égypte.

La stratégie comprend 12 raffineries réparties sur Alexandrie, Suez, Matrouh, Kafr El Sheikh, Beheira, Menoufeya et Damiette. Ces raffineries sécurisent 35 pour cent des sept millions de tonnes d’octane consommées en Égypte.

L’Octane 92 et l’Octane 95 représentent 55% de la consommation de carburant et leur part devrait atteindre 60% d’ici la fin de 2020, a déclaré le ministre du Pétrole. Il a ajouté que l’Égypte devrait atteindre l’autosuffisance en octane d’ici 2023.

L’expansion des raffineries a permis de produire 1,5 million de tonnes d’octane par an, avec une augmentation de 90 pour cent (700 000 tonnes), ce qui a permis d’économiser 500 millions de LE en importations.

Subventions en nature

L’Égypte a dépensé 8,9 milliards de LE en subventions en 2020 et reste l’un des plus grands importateurs de blé au monde, a souligné le Premier ministre.

Le ministre de l’approvisionnement et du commerce intérieur, Ali al-Moselhy, a déclaré que 6 000 points de vente faisaient partie du projet Gameaty visant à offrir des produits de base à des prix subventionnés.

Le ministre a montré que 520 000 tonnes représentent la capacité actuelle de stockage de blé de l’Égypte. Il a souligné que les silos à blé ont été introduits en Égypte en 1964 et étaient en béton.

Le ministre a ajouté que l’Égypte était en train d’introduire des silos de champ afin qu’ils soient proches des terres cultivées. Depuis 2014, 35 silos ont été construits dans 20 gouvernorats pour un coût de 5,6 milliards de LE. Dans le même contexte, les pertes dues à la pluie ont été réduites de 10 pour cent, permettant une économie de 4,4 milliards de LE. Le nouveau silo de Borg Al Arab a une capacité de 90 000 tonnes et une valeur de 235 millions de LE.

Sept bureaux de service d’approvisionnement à Alexandrie ont été automatisés à 3,2 millions de LE, et 176 succursales desservant 0,5 million de citoyens à travers le pays ont été introduites dans le projet Gameaty.

Eau

Le Ministre du logement, des services publics et des zones urbaines, Assem al-Gazar, a déclaré que la couverture de l’approvisionnement en eau est de 100% dans les zones urbaines et de 97,4% dans les zones rurales, de sorte que le total est de 99%.

La couverture du réseau d’eaux usées est maintenant de 37,5% dans les zones rurales, contre 12% en 2014, de sorte que la couverture totale à travers le pays est devenue 65% étant donné que la couverture dans les zones urbaines est de 96%.

La taille des investissements dans les réseaux d’adduction d’eau et d’eaux usées depuis 2014 est de 174 milliards de LE, a déclaré le ministre. Il a souligné qu’il existe un projet national visant à introduire des réseaux d’eaux usées dans toutes les zones rurales, d’une valeur de 300 milliards de LE. La somme s’inscrit dans un budget de 430 milliards de LE alloué aux projets d’eau et d’assainissement à exécuter au cours des 10 prochaines années.

« Il y a un objectif de produire 134 millions de mètres cubes d’eau dessalée par jour d’ici 2050 », a déclaré le ministre.

Relier l’enseignement supérieur aux besoins du marché du travail

Le président Sisi a encouragé les étudiants à rejoindre les spécialisations nouvellement introduites dans les universités, car elles sont liées aux besoins du marché du travail en Égypte.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déclaré que LE7.8B correspond au coût de l’introduction de nouvelles écoles / départements dans les universités publiques et de la modernisation de celles existantes. Les nouveaux départements dans les universités comprennent la mécatronique et l’autotronique, entre autres. Il est à noter que l’Égypte compte 27 universités publiques et 35 privées.

Commenter l’actualité

Le ministre des Finances Mohamed Maeit a montré que la cote de crédit de l’Égypte était restée la même pendant la crise du COVID-19 selon Moody’s, Fitch et Standard and Poor’s.

Le président Sissi a salué l’empressement des Égyptiens à ce que l’Égypte ne soit impliquée dans aucun État voisin en disant que la pensée reflète la «prise de conscience».

Le président a également exhorté les gens à ne pas se précipiter lorsqu’ils jugent de l’impact des projets que l’État met en œuvre, car la prise de décision dans ce domaine est enracinée dans des études approfondies.

Les projets inaugurés comprennent des projets pétroliers, la deuxième phase de Bashayer Al Kheir offrant des logements alternatifs aux habitants des bidonvilles, la station d’épuration en trois phases du district de Borg Al Arab et Mahmoudeya Axis Road.

La route s’étend sur 22 kilomètres et a été construite pour un coût de 7 milliards de LE.

Bashayer Al Kheir est situé dans le quartier de Carmouz. La première phase comprenait 1 632 unités résidentielles tandis que la seconde était composée de 37 immeubles plats abritant 1 869 unités résidentielles entièrement meublées. Le projet est destiné aux habitants des bidonvilles de la région de Gheit Al Enab située dans le même gouvernorat. Le nombre de bénéficiaires de la deuxième phase est d’environ 10 000.

Bashayer Al Keir 2 se compose également de 338 magasins couvrant plus de 17 000 mètres carrés, 13 centres commerciaux. La superficie de chacun des magasins et des centres commerciaux est respectivement de 32 mètres carrés et 915 mètres carrés. La superficie totale des trottoirs et jardins est de 15 000 m².



Source link