Catégories
Uncategorized

Le gouvernement israélien demande aux entreprises de traitement de l’eau de changer les mots de passe


Le gouvernement israélien a déclaré que des pirates avaient ciblé ses installations d’approvisionnement en eau et de traitement la semaine dernière.

Dans une alerte à la sécurité envoyée par la Cyber-Direction nationale israélienne (INCD), l’agence exhorte le personnel des entreprises actives dans les secteurs de l’énergie et de l’eau à changer les mots de passe pour tous les systèmes connectés à Internet.

Si les mots de passe ne peuvent pas être modifiés, l’agence a recommandé de mettre les systèmes hors ligne jusqu’à ce que des systèmes de sécurité appropriés puissent être mis en place.

L’alerte du RIDC, publiée le 23 avril, a indiqué que l’agence avait reçu des informations faisant état de tentatives d’intrusion dans des usines de traitement des eaux usées, des stations de pompage d’eau et des égouts, mais n’était pas entrée dans les détails.

incd-message.png

Une alerte similaire a également été publiée par la Computer Emergency Response Team (CERT) d’Israël et par la Water Authority du gouvernement israélien.

Selon un rapport de Ynet, la Water Authority a dit aux entreprises de changer les mots de passe « en mettant l’accent sur les systèmes opérationnels et les dispositifs de contrôle du chlore en particulier », qui auraient été les plus visés.

ZDNet a appris de sources aujourd’hui que le gouvernement israélien a émis ces alertes dans le but d’améliorer la posture de cybersécurité de son infrastructure industrielle, mais aussi après avoir reçu un rapport de la firme de cybersécurité ClearSky.

La société aurait identifié un groupe hacktiviste islamique actif sur les réseaux sociaux. Baptisé Jerusalem Electronic Army (J.E.Army), le groupe est présent sur tous les principaux réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram, WhatsApp, Twitter et Telegram, où il publie souvent des captures d’écran de cibles qu’ils prétendent avoir piratées.

Sur certains de ces sites, le groupe a prétendu avoir eu accès à diverses universités et systèmes gouvernementaux israéliens.

ClearSky a lié le groupe au Cybergang de Gaza, un groupe de piratage arabophone connu qui opérerait depuis la Palestine.

Au moment de la rédaction du présent rapport, aucune intrusion confirmée dans une société israélienne de traitement et d’approvisionnement en eau n’a été signalée.

Les alertes ont également exhorté les entreprises à mettre à jour le firmware de l’équipement vers les dernières versions.



Source link