Catégories
Uncategorized

Joueurs cachés dans la numérisation

En cette période de publications trimestrielles perturbées et de forte volatilité, le manque de visibilité à court terme nous rappelle l’importance d’investir à moyen terme. Dans cette conjonction
la tendance structurelle de la digitalisation de l’économie s’est intensifiée plus que jamais et ses acteurs sont assez résistants en bourse. Comme les 5 premières lettres majuscules S & P500, Microsoft, Apple, Amazon, Alphabet (Google) et Facebook, qui représentent désormais plus de 20% de cet indice,
une concentration non observée depuis les années 1970.

Pour les investisseurs qui souhaitent s’exposer à ce sujet, tout en diversifiant leur portefeuille, les petites et moyennes entreprises cotées et les offres moyennes offrent une alternative. Dans cet univers mondial, il y a plusieurs milliers
entreprises, de nombreux exemples vous permettent d’investir dans des acteurs innovants qui digitalisent différents métiers.

Dans les services aux entreprises de Tinext, il démocratise la signature électronique, Esker dématérialise
Échange client-fournisseur, Fortnox automatise les processus comptables et financiers, tout en
Atoss Software simplifie la gestion des ressources humaines. Beaucoup ont souvent négligé les entreprises
dont l’intérêt pour les produits s’intensifie. Cette numérisation sera également cruciale pour les services
limiter les dépenses, améliorer l’efficacité et compenser une forte augmentation des dépenses
gouvernement. CBrain est positionné sur ce marché, une microcap danoise déjà présente dans
15 des 19 ministères du pays, reconnus comme un leader européen pour l’efficacité de son administration.

Le télétravail illustre également l’accélération et l’intérêt pour le phénomène. Même si ce n’est pas nouveau, son
la récente généralisation permettra sans aucun doute de la prendre de façon permanente et donc
des acteurs déjà bien positionnés. C’est le cas des Audiocodes, experts en numérisation vocale, qui
travaille spécifiquement avec Microsoft pour sa plateforme Teams et vient d’établir un autre partenariat
avec Google. MNF Group, un pionnier australien des communications numériques ou Caps
Des technologies avec leur offre « VPN », une technologie peu connue du grand public il y a quelques années
semaines, désormais omniprésente pour de nombreux « travailleurs en ligne ».

Afin de poursuivre son développement, ce sujet doit également pouvoir être
infrastructure réseau fiable. Silicom et Equinops, des équipements qui le rendent possible
opérateurs pour développer et améliorer leurs réseaux ou Ateme dont la technologie
La compression vidéo permet de limiter la saturation de cette dernière, tout en conservant la qualité souhaitée.
En parallèle, Wiit, acteur italien, s’est imposé comme l’un des leaders de l’infrastructure cloud privé
en Europe.

Enfin, la cybersécurité sera également un secteur clé pour le maintien de cet écosystème. COVID-19 ne doit pas nous oublier sur le risque de virus informatique. Sur cet immense marché, la PME finlandaise, F-Secure, essaie de réussir dans le jeu.

Ces différents exemples présents dans les fonds Mandarine Europe Microcap et Mandarine Global Microcap illustrent l’innovation de ces sociétés et permettent ainsi un investissement diversifié.
dans ce sujet à travers différents secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *