Catégories
Uncategorized

Eaux usées? Des déchets aux ressources


Téléchargez le rapport complet (* NOUVEAU)

Des déchets aux ressources: changer les paradigmes pour des interventions plus intelligentes sur les eaux usées en Amérique latine et dans les Caraïbes

Image

Cliquez sur les bannières ci-dessous pour accéder à une section spécifique ou continuez à faire défiler pour explorer tout le matériel créé par l’initiative.

Image

Découvrez l’initiative et sa vision globale des principes de l’économie circulaire dans la gestion des eaux usées.

Image

Comprendre le défi, le contexte et le but de l’initiative et de son rapport principal.

Image

Lisez les messages clés du rapport.

Image

Comprendre le processus participatif qui a eu lieu pour préparer le rapport principal.

Image

Explorez des études de cas mettant en évidence les meilleures pratiques en matière de récupération des eaux usées et des ressources.

Image

Explorez les rapports techniques et autres documents d’information qui informent le rapport principal.

Image

Lisez des blogs et des histoires de pays et regardez des vidéos de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie et de l’Équateur.

Image

Autres documents de communication

Image

Passez en revue les infographies.

Image

Eaux usées? Des déchets aux ressources

Un changement de paradigme important est nécessaire à plusieurs niveaux pour faire progresser les services d’assainissement durables vers une économie circulaire dans laquelle les eaux usées sont considérées comme une ressource précieuse plutôt que comme un handicap. L’énergie, l’eau propre, les engrais et les nutriments peuvent être extraits des eaux usées et utilisés pour aider à atteindre les ODD.

En 2018, la Banque mondiale a lancé l’initiative «Les eaux usées: des déchets aux ressources» dans la région ALC, pour relever le défi des eaux usées et sensibiliser les décideurs au potentiel des eaux usées en tant que ressource. L’initiative fournit également des orientations sur l’amélioration de la planification, de la gestion et du financement du traitement des eaux usées et de la récupération des ressources et la promotion des mesures nécessaires pour faire de ce changement une réalité. L’initiative a impliqué un processus participatif, comprenant de multiples consultations et ateliers avec les intervenants travaillant sur des projets de gestion des eaux usées dans la région de l’ALC. Les conclusions de l’initiative ont été présentées et validées lors de plusieurs conférences internationales, sensibilisant à la question et favorisant le dialogue entre les gouvernements, les organisations internationales et le secteur privé.

Les défis rencontrés dans la région ALC ne sont pas uniques. Le rapport final de l’initiative est publié afin que les pays de la région et du monde entier puissent tirer des enseignements des meilleures pratiques du secteur et promouvoir le changement de paradigme vers une économie circulaire, favorisant la réutilisation et la récupération des ressources et garantissant une gestion durable des eaux usées.

Compte tenu de l’intérêt et de l’importance croissants de la question, la Banque mondiale vise à étendre cette initiative régionale à une initiative mondiale, en fournissant des solutions à la demande pour mettre en œuvre les principes de l’économie circulaire dans les projets de traitement des eaux usées dans le monde entier.

Revenir à l’index

Image

La croissance démographique et économique a entraîné une augmentation rapide de la demande de ressources en eau. En conséquence, 36% de la population mondiale vit déjà dans des régions où l’eau est rare. En particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire, l’urbanisation rapide a créé divers problèmes liés à l’eau, notamment la dégradation de la qualité de l’eau et l’insuffisance des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement, en particulier dans l’expansion des établissements périurbains et informels.

Environ 60% seulement de la population de BAC est raccordée à un réseau d’égouts et seulement 30 à 40% des eaux usées de la région collectées sont traitées. Ces pourcentages sont surprenants compte tenu des niveaux de revenu et d’urbanisation de la région. Ils ont des implications importantes pour la santé publique, la durabilité environnementale et l’équité sociale.

En se concentrant sur la durabilité, les ODD ajoutent une nouvelle dimension aux défis rencontrés dans le secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement. Les cibles des ODD pour l’eau comprennent l’amélioration de la qualité de l’eau, la mise en œuvre d’une gestion intégrée des ressources en eau, la réalisation d’une utilisation efficace de l’eau dans tous les secteurs, la réduction du nombre de personnes souffrant de pénurie d’eau et la restauration des écosystèmes liés à l’eau. Si la région ALC veut atteindre les ODD, les gouvernements de la région devront augmenter considérablement les niveaux de traitement des eaux usées.

Pour améliorer la situation des eaux usées dans la région, les pays se lancent dans des programmes massifs de collecte et de traitement des eaux usées. Les besoins d’investissement dans le secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement sont importants. Alors que les villes continuent de croître, il est possible de s’assurer que les investissements sont effectués de la manière la plus durable et efficace possible. Le développement urbain futur nécessite des approches qui minimisent la consommation de ressources et se concentrent sur la récupération des ressources, en suivant les principes de l’économie circulaire. Les eaux usées sont et doivent être considérées comme une ressource précieuse à partir de laquelle l’énergie et les nutriments peuvent être extraits, ainsi qu’une source supplémentaire d’eau.

Image

Les eaux usées peuvent être traitées selon différentes qualités pour satisfaire la demande de différents secteurs, dont l’industrie et l’agriculture. Il peut être traité de manière à respecter l’environnement et peut même être réutilisé comme eau potable. Le traitement des eaux usées libère de rares ressources en eau douce pour d’autres utilisations ou préservation. En outre, les sous-produits du traitement des eaux usées peuvent devenir précieux pour l’agriculture et la production d’énergie, ce qui rend les usines de traitement des eaux usées plus durables sur le plan environnemental et financier.

La récupération des ressources des installations de traitement des eaux usées sous forme d’énergie, d’eau réutilisable, de biosolides et d’autres ressources, telles que les nutriments, représente un avantage économique et financier qui contribue à la durabilité des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement et des services d’eau qui les exploitent. L’un des principaux avantages de l’adoption des principes de l’économie circulaire dans le traitement des eaux usées est que la récupération et la réutilisation des ressources peuvent transformer l’assainissement d’un service coûteux en un service autonome et à valeur ajoutée pour l’économie. En effet, si les retours financiers peuvent couvrir partiellement ou totalement les coûts d’exploitation et de maintenance, une meilleure gestion des eaux usées offre une double proposition de valeur.

Le rapport Des déchets aux ressources: changer les paradigmes pour des interventions plus intelligentes sur les eaux usées en Amérique latine et dans les Caraïbes résume les travaux de l’initiative de la Banque mondiale intitulée «Les eaux usées: des déchets aux ressources», lancée en 2018 pour sensibiliser les décideurs au potentiel des eaux usées en tant que ressource. Le rapport met en évidence les constatations et les conclusions des rapports de base techniques, de l’analyse approfondie de plusieurs études de cas et des commentaires reçus lors d’ateliers et de séminaires avec les principales parties prenantes.

L’objectif du rapport est de partager les connaissances créées et les conclusions de l’initiative avec les parties prenantes et les praticiens impliqués dans la planification, le financement et la gestion des eaux usées (y compris les services publics de l’eau, les décideurs, les organisations de bassin et les ministères de la planification et des finances) pour encourager un changement de paradigme dans lequel la proposition de valeur des eaux usées dans une économie circulaire est reconnue. Le rapport se concentre sur la région ALC, mais bon nombre de ses conclusions peuvent être appliquées à d’autres régions.

Revenir à l’index

————————————————– ——————-

Image

Les études de cas analysées, les ateliers avec les principales parties prenantes et les enseignements tirés dans la région ALC suggèrent que quatre actions principales sont nécessaires pour réaliser un changement de paradigme dans le secteur

Image

  • ACTION 1: Développer des initiatives sur les eaux usées dans le cadre d’un cadre de planification de bassin pour maximiser les avantages, améliorer l’efficacité et l’allocation des ressources et impliquer les parties prenantes. Il est nécessaire de passer de solutions ponctuelles et isolées pour les eaux usées (comme une station d’épuration par municipalité) à des approches de planification des bassins hydrographiques pleinement intégrées, qui produisent des systèmes plus durables et plus résilients. La planification et l’analyse de la qualité et de la quantité de l’eau au niveau du bassin permettent des solutions intégrées plus durables sur les plans financier, social, économique et environnemental. La planification du bassin permet le déploiement optimal des installations et des programmes d’assainissement, y compris l’emplacement, le calendrier et le phasage des infrastructures de traitement. Il permet aux décideurs de fixer des priorités pour la planification et l’action des investissements. Le cadre de planification du bassin permet également des investissements plus efficaces, grâce à la conception de normes d’effluents basées sur les contextes spécifiques de plans d’eau et d’écosystèmes particuliers au lieu de normes uniformes ou arbitraires de contrôle de la pollution de l’eau. De plus, l’inclusion des eaux usées dans le système hydrologique en tant que source d’eau potentielle permet de tenir compte et de planifier la réutilisation des eaux usées, limitant la réutilisation accidentelle et imprévue de l’eau qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé et l’environnement.
  • ACTION 2: Renforcer l’utilité de l’avenir en abandonnant les usines de traitement des eaux usées pour des installations de récupération des ressources en eau, réalisant ainsi la valeur des eaux usées. Traditionnellement, le traitement était axé sur l’élimination des contaminants et des agents pathogènes pour récupérer l’eau et la rejeter en toute sécurité dans l’environnement. Pour améliorer la durabilité, les usines de traitement doivent être considérées comme des installations de récupération des ressources en eau qui récupèrent les éléments des eaux usées et les utilisent à des fins bénéfiques. Ce processus commence avec l’eau elle-même (qui peut être utilisée pour l’agriculture, l’industrie et même la consommation humaine), suivie par les nutriments (azote et phosphore) et la production d’énergie. Ces ressources peuvent générer des flux de revenus pour le service public, ce qui peut potentiellement transformer le processus de traitement des eaux usées d’un système fortement subventionné en un système générant des revenus et autosuffisant. Pour évoluer vers l’utilité idéale de l’avenir, les installations doivent être conçues, planifiées, gérées et exploitées de manière efficace et efficiente. Les pays doivent reconnaître la valeur réelle des eaux usées et les ressources potentielles qui peuvent en être extraites, en incorporant les principes de récupération des ressources et d’économie circulaire dans leur stratégie et leur planification des investissements et la conception des infrastructures. L’infrastructure est un investissement à long terme qui peut enfermer les pays dans des solutions inefficaces et non durables. Pour éviter un blocage indésirable, les décideurs doivent garder à l’esprit la récupération des ressources lors de la planification des investissements dans les eaux usées.

  • ACTION 3: Explorer et soutenir le développement de financements innovants et de modèles économiques durables dans le secteur. Le financement des infrastructures d’assainissement et le recouvrement de leurs coûts constituent un défi dans toute la région. De nombreux services publics ne perçoivent pas de tarifs d’assainissement qui couvrent les coûts de fonctionnement et d’entretien, sans parler des investissements en capital ou de l’expansion future. Des subventions plus efficaces sont nécessaires pour l’assainissement, au moins pendant une période de transition. Cependant, l’existence de subventions ne signifie pas que le secteur doit s’appuyer sur un financement conventionnel sans tirer parti des conditions du marché et des incitations pour améliorer la durabilité. Le secteur devrait rechercher des modèles financiers et commerciaux innovants qui tirent parti des sources de revenus supplémentaires potentielles provenant de la réutilisation et de la récupération dans les usines de traitement des eaux usées.

  • ACTION 4: Mettre en œuvre les cadres politiques, institutionnels et réglementaires nécessaires pour promouvoir le changement de paradigme. Pour que le changement de paradigme se produise, des incitations sont nécessaires pour encourager les investissements durables dans les eaux usées qui envisagent la réutilisation et la récupération des ressources et promeuvent les principes de l’économie circulaire. Les études de cas analysées montrent que les projets d’assainissement se déroulent généralement de manière ponctuelle, sans planification nationale ou régionale; les facteurs favorables (notamment la pénurie d’eau et la distance jusqu’à la source d’eau la plus proche) sont souvent physiques et locaux. Pour permettre le développement de ces projets innovants, des changements dans l’environnement politique, institutionnel et réglementaire et la valorisation appropriée des ressources en eau sont nécessaires. Les efforts de planification des bassins dans la région doivent être renforcés, et les gouvernements doivent soutenir les organisations de bassins, afin qu’ils puissent améliorer leur expertise technique et exercer des pouvoirs de surveillance pour faire appliquer les instruments de planification. Les réglementations et les normes doivent être adaptées aux besoins de la région et aux tendances du secteur. Ils doivent adopter et promouvoir une conformité progressive et favoriser la réutilisation et la récupération des ressources. Les pays de la région doivent s’assurer qu’ils ont la capacité institutionnelle requise pour appliquer les réglementations environnementales telles que les normes de lutte contre la pollution de l’eau.

Lisez le rapport complet pour en savoir plus sur les quatre actions clés.

Revenir à l’index

Image

L’initiative comprenait de multiples consultations et ateliers avec des intervenants travaillant sur des projets de gestion des eaux usées dans la région de l’ALC. Les conclusions de l’initiative ont été présentées lors de plusieurs conférences internationales, sensibilisant à la question et encourageant le dialogue entre les gouvernements, les organisations internationales et le secteur privé. Le retour d’information de ces événements a éclairé le rapport principal et a permis à l’équipe de façonner les principaux messages de l’initiative en recommandations plus pratiques.

Brasilia, Brésil: Forum mondial de l’eau, mars 2018. Pour lancer l’initiative, un événement a été co-organisé avec la Banque de développement pour l’Amérique latine (CAF) lors du Forum mondial de l’eau 2018, sur «La planification et le financement du traitement des eaux usées dans une économie circulaire: perspective pour atteindre les ODD en Amérique latine et aux Caraïbes. ” Les panélistes comprenaient des ministres et des sous-ministres de plusieurs pays de la région et des représentants du secteur privé. Un rapport préliminaire, Shifting Paradigms: From Waste to Resource: Preliminary Insights for the Latin America and Caribbean Region for the World Water Forum 2018, a été préparé et partagé pendant l’événement et les commentaires sollicités des participants.

Lima, Pérou: Atelier, septembre 2018. Un atelier interne avec des chefs d’équipe travaillant sur les eaux usées dans la région a été organisé pour partager les conclusions des rapports techniques de base et identifier les études de cas potentielles.

Buenos Aires, Argentine: Atelier, novembre 2018. Un atelier régional a été organisé à Buenos Aires en novembre 2018. Des parties prenantes de l’Argentine, de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie, de la République dominicaine, de l’Équateur, du Honduras, du Paraguay, du Pérou et de l’Uruguay y ont participé. Les principaux résultats et messages clés de l’initiative ont été présentés et validés, et les participants ont présenté les réussites de la région. L’équipe organisatrice a convoqué des groupes d’experts et des tables rondes au cours desquelles leurs homologues ont partagé leurs idées et discuté des défis de la promotion du changement de paradigme. L’ordre du jour et les liens vers les présentations peuvent être trouvés ici.

Montevideo, Uruguay: Atelier, novembre 2018. Un atelier avec des représentants clés du gouvernement et d’autres parties prenantes locales s’est tenu à Montevideo pour présenter les résultats de l’initiative, discuter de leurs expériences et discuter des idées de récupération des ressources à mettre en œuvre.

Antigua, Guatemala: XIX Conférence ibéro-américaine des directeurs de l’eau (CODIA en espagnol), novembre 2018. Les principales conclusions préliminaires de l’initiative ont été présentées aux représentants de la région ALC lors de cette conférence organisée par le gouvernement espagnol. Dans le cadre des «accords» de la conférence (point 14), tous les membres ont convenu de reconnaître la valeur des eaux usées, d’inclure la récupération des ressources en eaux usées dans le futur programme de travail de CODIA et de favoriser l’échange de connaissances sur la question.

São Paolo, Brésil: Séminaire sur la pénurie d’eau et la réutilisation de l’eau, novembre 2018. Les résultats de l’initiative ont été présentés lors de ce séminaire organisé par le gouvernement de l’État de São Paulo, avec le soutien du 2030 Water Resources Group.

San Jose, Costa Rica: Latinosan, avril 2019. Deux sessions sur les eaux usées – «Partenariats public-privé dans les eaux usées» et «Modèles commerciaux pour favoriser la réutilisation des eaux usées et la récupération des ressources dans les usines de traitement des eaux usées» – ont été organisées conjointement avec le CAF, pour faciliter les discussions avec les gouvernements et le secteur privé. sur les défis et les opportunités associés à la promotion de la réutilisation et de la récupération des eaux usées. Lors des deux séances, les conclusions de l’initiative ont été présentées et les commentaires des participants ont été fournis.

Stockholm, Suède: Semaine mondiale de l’eau, août 2019. Une session sur les approches de l’économie circulaire a été organisée le mercredi 28 août. Un rapport préliminaire – Les eaux usées? Des déchets aux ressources dans un contexte d’économie circulaire. Région Amérique latine et Caraïbes. Insights for World Water Week 2019 – a été préparé et partagé pendant l’événement. Les participants ont fourni des commentaires.

Revenir à l’index

Image

Les études de cas illustrent les meilleures pratiques et fournissent des exemples de projets et programmes qui favorisent la mise en œuvre d’un ou plusieurs principes de l’économie circulaire. Ils analysent le contexte et les défis, les solutions, les accords contractuels et la structure financière, les avantages, les facteurs favorables et les conclusions.

Carte interactive

Bolivie
• Santa Cruz de la Sierra: étangs anaérobies couverts et leur potentiel de production d’énergie dans les usines de traitement des eaux usées

Brésil
• PRODES: financement basé sur les résultats au Brésil pour augmenter la couverture des eaux usées et améliorer la qualité de l’eau

Chili
• Santiago: Production et vente de biogaz

Egypte
• Nouveau Caire: PPP réussi pour augmenter la couverture des eaux usées et favoriser la réutilisation des eaux usées

Inde

• Nagpur: réutilisation des eaux usées dans la production d’énergie thermique

Mexique
• Atotonilco de Tula: réutilisation des eaux usées traitées pour l’agriculture, la production d’énergie et le transfert de valeur aux parties prenantes de la vallée du Mexique

• San Luis de Potosí: Plan de gestion intégrée des eaux usées et réutilisation de l’eau

Pérou
• Arequipa: réutilisation des eaux usées à des fins industrielles

Afrique du Sud

• Durban: réutilisation des eaux usées à des fins industrielles

États Unis
• Ridgewood, New Jersey: atteindre la neutralité énergétique dans les usines de traitement des eaux usées

Revenir à l’index

Image

Gestion efficiente et efficace des installations de récupération des ressources en eau | La première condition requise pour adopter les principes de l’économie circulaire et mettre en œuvre des projets de valorisation des déchets est de garantir que les installations de traitement des eaux usées sont gérées de manière efficace et efficiente. Une planification, une conception et un fonctionnement adéquats des usines de traitement des eaux usées impliquent une série d’actions résumées dans ce rapport technique.

Documents d’information sur la planification des bassins hydrographiques | Explorez ce rapport d’information «Présentation du processus de planification du bassin hydrographique à travers un exemple concret: le projet de nettoyage de Rio Bogota» comprendre le processus de planification du bassin hydrographique; ou lire «Le rôle de la modélisation dans la prise de décision dans l’approche par bassin» pour un aperçu des principaux types de modèles utilisés dans les évaluations de la qualité de l’eau à l’échelle du bassin et de leurs besoins en données.

Potentiel de marché et modèles commerciaux pour les produits de récupération des ressources | Découvrez le potentiel des produits de récupération des ressources et explorez les différents modèles commerciaux et structures financières et outils pour développer des projets de valorisation des déchets.

Incitations politiques, institutionnelles, réglementaires et financières pour le développement de projets de valorisation des déchets | De nombreuses initiatives de réutilisation et de récupération des ressources ont lieu au coup par coup, plutôt que de manière systématique au niveau régional ou national, car elles sont déclenchées par les conditions locales. Les bonnes politiques, institutions et réglementations sont essentielles pour garantir qu’un changement de paradigme se produise de manière systématique et planifiée. Comprendre le incitations politiques, institutionnelles et réglementaires aussi bien que cadres financiers nécessaire pour intensifier le développement des initiatives de valorisation des déchets en lisant ces documents de référence.

Études de cas | Explorez les études de cas développées par l’initiative présentant des exemples de meilleures pratiques de projets et programmes qui favorisent la mise en œuvre d’un ou plusieurs principes de l’économie circulaire.

Autres études de cas et rapports pertinents | Explorez des documents publiés précédemment par la Banque mondiale concernant la réutilisation des eaux usées et la récupération des ressources, y compris des études de cas et des rapports sur la finance mixte, la gestion de l’énergie et les modèles commerciaux innovants dans la planification et la gestion des eaux usées.

Revenir à l’index

Image

Revenir à l’index

Image

Chili

Santiago: Production et vente de biogaz





Source link