Catégories
parts solar water heater

Mise à jour de l’actualité énergétique: catalyseurs et PV

LES PROVINCES CANADIENNES ÉTENDENT LE DÉVELOPPEMENT PRÉVU DE PETITS RÉACTEURS NUCLÉAIRES MODULAIRES

Le 10 août, l’Alberta s’est jointe aux protocoles d’entente interprovinciaux canadiens avec le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et la Saskatchewan pour soutenir conjointement le développement et le déploiement de petits réacteurs modulaires (PRM) pour faire face aux changements climatiques, aux besoins énergétiques régionaux et au développement économique. Le protocole d’entente oblige les provinces à aborder les questions clés pour le déploiement des SMR, telles que l’état de préparation technologique, la réglementation, le financement, la gestion des déchets et l’engagement du public et des peuples autochtones. De plus, les provinces travailleront avec tous les paliers de gouvernement pour aider à promouvoir l’énergie nucléaire en tant que source importante d’énergie propre et à promouvoir l’utilisation et l’intégration de la technologie SMR dans les mélanges énergétiques provinciaux appropriés.

Le SMR aidera à soutenir la transition de ces provinces de l’énergie traditionnelle à haute teneur en carbone à l’énergie de fission nucléaire pour soutenir la production de réseau, la chaleur combinée et l’énergie hors réseau pour l’industrie lourde (sables bitumineux, mines de métaux, etc.), l’énergie hors réseau, chauffage urbain et dessalement dans les communautés éloignées. La technologie SMR est bien adaptée pour augmenter l’énergie à faible émission de carbone dans les endroits éloignés. Les dirigeants provinciaux estiment que la croissance de l’industrie des SMR aidera à renforcer l’économie canadienne en raison de la pandémie du COVID-19.

NREL LANCE UN LOGICIEL D’OPTIMISATION

Le 29 juillet, le Laboratoire national des énergies renouvelables (NREL) a annoncé la disponibilité d’OptGrid, un système d’exploitation évolutif qui permet une optimisation du flux d’énergie en temps réel pour coordonner un grand nombre de DER. Les DER sont de petites unités de production locale et de ressources d’efficacité énergétique connectées au réseau au niveau de la distribution et comprennent des panneaux solaires, des batteries et des chargeurs de véhicules électriques. Analogue au logiciel qui gère les appareils intelligents ménagers, OptGrid aide à gérer la structure énergétique de plus en plus distribuée du réseau.

Depuis sa sortie commerciale, OptGrid dispose d’une licence du groupe d’analyse de réseau Utilidata, qui intégrera OptGrid dans des compteurs intelligents pour contrôler le DER dans les maisons et les entreprises. L’utilitaire prévoit d’utiliser OptGrid pour rendre les DER plus rentables pour les clients et augmenter la résilience en cas de panne. OptGrid a été montré dans les vignobles californiens en microcred, dans le quartier rural du Colorado et dans les laboratoires de recherche du NREL.

DES CHERCHEURS DÉVELOPPENT UN CATALISTE POUR UNE AUGMENTATION EFFICACE DU DIOXYDE DE CARBONE DANS L’ÉTHANOL

Des chercheurs du U.S. National Energy Laboratory à Argonne, en collaboration avec la Northern Illinois University, ont mis au point un nouveau catalyseur capable de convertir efficacement (et à moindre coût) le dioxyde de carbone et l’eau en éthanol avec une sélectivité d’efficacité énergétique très élevée. Le catalyseur est constitué de cuivre atomiquement dispersé sur un support de poudre de carbone. Par réaction électrochimique, le catalyseur décompose les molécules de dioxyde de carbone et d’eau et réassemble sélectivement les molécules cassées en éthanol sous un champ électrique externe.

Le processus de conversion du dioxyde de carbone en éthanol contribuerait à l’économie circulaire du carbone en permettant la réutilisation du dioxyde de carbone. L’éthanol est un produit préféré car il est un constituant de presque toute l’essence américaine et est largement utilisé comme intermédiaire dans les industries chimique, pharmaceutique et cosmétique. Le catalyseur innovant pourrait potentiellement être utilisé pour convertir le dioxyde de carbone de processus industriels, tels que les centrales électriques à combustibles fossiles ou les usines de fermentation d’alcool, en produits de valeur à des prix raisonnables. En outre, le processus électrochimique pourrait utiliser des sources d’énergie renouvelables occasionnelles en utilisant l’électricité bon marché disponible à partir de centrales éoliennes et solaires pendant des heures extraordinaires.

LE PLUS GRAND PARC PV PAYABLE AU MONDE HORS DE CHINE UTILISE EN LIGNE

Le 30 juin, un consortium local qui comprend Energiefonds Overijssel (fonds provincial de transition énergétique), la coopérative énergétique locale Blauwvinger Energie et un investisseur privé anonyme a acquis des parts dans le plus grand projet solaire flottant du monde en dehors de la Chine auprès de GroenLeven, une filiale de BayWa re Renewable Energy GmgH. La ferme flottante a été construite en sept semaines juste à l’extérieur de Zwolle aux Pays-Bas et le 1er juillet, elle a été connectée au réseau.

Produisant 27,4 MW de 72 000 panneaux, l’installation fournit directement de l’énergie à 7 200 foyers et entreprises de la ville de Zwolle. Pour réduire l’impact de l’installation sur la biodiversité, il n’y a qu’un seul câble vers le rivage et des bio-huttes sont également construites autour de la structure qui fournissent un abri et de la nourriture aux poissons et aux animaux. Les panneaux solaires utilisent également du verre qui permet à peu de lumière d’atteindre l’eau, mais cela réduit en fait la quantité autrement autorisée pour empêcher la croissance récente de proliférations d’algues et permet des écarts autour des paramètres de chaque panneau.

Selon DNV GL consulting, il est prévu que les parcs photovoltaïques flottants sur les eaux intérieures pourraient créer jusqu’à 4 TW de capacité dans le monde. Pour le moment, les obstacles sont principalement des permis inchangés et des exigences légales en raison de l’aspect flottant de l’infrastructure.