Catégories
parts solar water heater

Le gouvernement élargit la portée du PM-KUSUM pour l’utilisation de l’énergie solaire par les agriculteurs

Le ministère des énergies renouvelables a élargi la portée du programme PM-KUSUM pour permettre une plus grande production d’énergie solaire dans le secteur agricole.

Le ministère a modifié les lignes directrices du programme en fonction des leçons tirées de sa mise en œuvre au cours de la première année, selon un communiqué officiel.

Désormais, en plus des terres arides, en jachère et agricoles, des centrales solaires peuvent être installées sur les pâturages et les zones humides des agriculteurs.

Pour soutenir les petits agriculteurs, les États peuvent approuver des projets solaires de moins de 500 kW sur la base de la faisabilité technico-commerciale, selon un communiqué du ministère des énergies nouvelles et renouvelables (MNRE).

Le générateur d’énergie renouvelable (RPG) sélectionné mettra en service la centrale solaire dans les douze mois à compter de la date d’émission de la lettre d’attribution (LoA), ajoute-t-il.

De plus, le RPG ne sera pas pénalisé pour le déficit de production solaire par rapport au facteur minimal d’utilisation de capacité prescrit.

Selon les amendements, le MNRE conservera désormais 33% des frais éligibles pour les services destinés aux activités nationales d’information, d’éducation et de communication (IEC).

L’ordonnance mentionne que le ministère peut exempter 50 pour cent des frais de service admissibles pour une quantité sanctionnée après la mise en place d’une LoP pour les activités préparatoires.

Pour les pompes solaires à installer et à utiliser par les associations d’utilisateurs d’eau / les organisations d’agriculteurs / les coopératives de crédit agricole primaire ou pour un système d’irrigation basé sur des grappes, une assistance financière centrale (CFA) sera autorisée pour une capacité de pompe solaire supérieure à 7,5 HP s en considérant jusqu’à 5 HP de capacité pour chaque individu dans le groupe.

Le droit de participer à l’appel d’offres centralisé a également été modifié. Lors de la dernière offre, seuls les fabricants de pompes solaires et de panneaux solaires ont été autorisés à participer à l’offre compte tenu de la qualité et des services de post-installation pour les cinq prochaines années.

Lors de la mise en œuvre, il a été noté que ces fabricants manquent de main-d’œuvre sur le terrain et dépendent des intégrateurs locaux à cet effet, ce qui a entraîné des retards dans l’installation des pompes solaires, indique le communiqué.

Afin de remédier à cette situation, et également de fournir des services de qualité et de post-installation, il a maintenant été décidé d’autoriser une joint-venture du fabricant de pompes solaires / panneaux solaires / contrôleurs de pompes solaires avec des intégrateurs.

L’ordonnance stipule en outre qu’une quantité correspondant à 10 pour cent de la quantité totale dans une catégorie particulière de pompe à grappes sera attribuée au plus bas soumissionnaire, et l’équilibre sera maintenu en mode marché pour tous les soumissionnaires sélectionnés, y compris le plus bas soumissionnaire.

Cette distribution sécurisée apportera sérieux et concurrence à l’offre.

Les lignes directrices relatives aux spécifications et aux tests ont également été modifiées pour éviter de répéter les tests du même modèle et pour une mise en œuvre plus rapide.

Les spécifications de la pompe solaire ont été mises à jour par le MNRE en juillet 2019 et sont utilisées pour le schéma Pradhan Mantri Kisan d’Urya Suraksha evam Utthaan Mahabhiyaan (PM-KUSUM).

Dans le cadre des directives modifiées, une offre spéciale pour un système de pompe à eau solaire avec régulateur de pompe solaire universel (USPC) sera invoquée et une subvention sera disponible pour ces pompes en fonction du prix de référence des pompes solaires non USPC, même si le prix est révélé pour les pompes solaires sans l’USPC est inférieur au prix de référence.

Les pompes solaires autonomes ne sont utilisées que 100 à 150 jours par an et l’énergie solaire générée pendant la période d’équilibre n’est pas utilisée.

Afin d’utiliser efficacement l’énergie solaire, il est proposé d’introduire l’USPC, qui non seulement fera fonctionner la pompe à eau, mais peut également faire fonctionner d’autres équipements électriques tels qu’un réfrigérateur, un chargeur de batterie, un moulin à farine, etc.

L’installation de l’USPC augmentera les revenus des agriculteurs, ce qui est l’objectif du programme PM-KUSUM, a déclaré le ministère.

Le communiqué indique que les agriculteurs recevront désormais des panneaux solaires et pourront utiliser l’énergie solaire produite pour répondre aux besoins d’irrigation et vendre le surplus d’énergie solaire.

Les DISCOM leur achèteront l’électricité excédentaire à un tarif prédéterminé qui sera décidé par la commission de régulation de l’électricité (SERC) compétente.

Le schéma permet une capacité solaire PV jusqu’à deux fois la puissance de la pompe en kW.

Les lignes directrices du projet étaient muettes sur le CFA applicable au pompage solaire de grande capacité utilisé par les associations d’usagers de l’eau et le système d’irrigation communautaire / en grappes.

La commission des affaires économiques a approuvé le programme PM-KUSUM le 19 février 2019.